Envie de participer ?
Le Plouvorn Hermine Kernic HB est issu d’une riche histoire

Territoire du Nord Finistère, le Léon a toujours été une terre de handball avec, comme vitrine, des clubs
historiques comme l’ASC Plouvorn, créé en 1971, où Valérie Nicolas, que l’on ne présente plus, évolua en Nationale 2 après avoir effectué ses premiers pas à Lampaul-Guimiliau.
À l’instar de l’Entente du Pays du Bas Léon (Landivisiau, Guiclan, Plougourvest, Bodilis, Plougar) et celle de Taulé/Carantec/Morlaix/Plougonven HB, cette dernière sortant même des frontières du Léon, le Plouvorn Hermine Kernic HB a vu le jour il y a quelques années.

En juillet 2014, plus précisément, moment choisi par l’Hermine Kernic, créée en 2007 (et regroupant les clubs de Cléder, Plouescat, et Plounévez-Lochrist), et le club de Plouvorn, pour s’unir sous la forme d’une convention reconductible. Une union devenue nécessaire pour maintenir de handball féminin du territoire en haut de l’affiche, après une descente en Nationale 3 pour Plouvorn, et l’arrivée d’une génération en or à l’Hermine Kernic. Une Entente ne concernant que les seniors féminines dans un premier temps, avant d’être étendue à certaines équipes jeunes, comme les -18 nationales aujourd’hui, chaque club gardant malgré tout son identité.

© Le Télégramme (Photo Alain Duval)


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.