Se connecter
2017-2018
News
Anaëlle Joncour : le retour de la buteuse

Anaëlle Joncour : le retour de la buteuse

il y a 5 mois

Toute l'association

Anaëlle Joncour : le retour de la buteuse

Si le Plouvorn Hermine Kernic (PHK) remonte tranquillement le classement du championnat de France de Nationale 3 après sa victoire, 34 à 24, contre Granville, samedi 13 mars au soir, c'est peut-être dû au retour d'Anaëlle Joncour, une des meilleurs buteuses des groupes confondus de N2 des saisons 2008-2009 et 2009-2010. Âgée de 34 ans, la Plougourvestoise est maman d'un petit garçon, Emrys, 3 ans, et d'une petite fille, Lynessa, 18 mois. Cela fait cinq ans que l'ancienne pensionnaire avait mis fin à sa carrière de handball. « J'ai fini en N3. J'en avais un peu marre des trois entraînements par semaine et des déplacements du samedi soir ».

Un passage par le football

Durant ces cinq années, la native de Lampaul-Guimiliau a changé de sport. « Au début, j'ai profité de mon temps libre, surtout de mon samedi soir. Puis ma cousine, Émilie Cariou, m'a proposé de rejoindre les filles du Bodilis-Plougar Football Club. Je suis revenue à ma première passion. Depuis toute petite, j'ai toujours eu envie de faire du foot mais mon père me disait que c'était un sport que de garçons ». En septembre, elle lance un message sur Facebook qu'elle voudrait bien reprendre le handball : « Nicolas Le Gall, l'un des coaches avec Dominique Ollivier, du PHK, me contacte. Je lui ai dit que c'était pour jouer en équipe réserve (Prénationale) ». Mais Anaëlle est une compétitrice, et jouer encore une saison en N3 est un nouveau challenge. « J'apporte mon expérience. Je calme le jeu. Quand tu gagnes de plus de six buts, ce n'est pas la peine de se ruer à l'attaque. Le jeu n'est plus pareil. Avant, c'était plus musclé, maintenant, ça court partout ». Aidée du retour de Claire Diner, la joueuse du PHK a prévenu que c'était un coup de main sur une année et que sur les matchs à domicile. « Il y a tout même un décalage. Quand elles parlent de leur sortie en boite de nuit, moi, je leur parle de mes enfants ». Avec ses six buts de samedi, l'arrière droite a une nouvelle fois démontré qu'on pouvait compter sur elle dans cette salle de Bel Air, où il y a encore la nostalgie de la montée en N2 avec Pierre-Yves Bouchon. « C'était la plus belle saison de ma carrière avec les Pichon, Cornec, Guéguen Tromeur, Baron, Levasseur... Avec, notamment, ce troisième match à Lesneven contre la réserve d'Arvor ».
© Le Télégramme


Voir toutes les news
publié par
auteur

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.

RÉSULTATS

Aucun résultat à afficher.

Calendrier

La boutique du club

PROCHAIN ÉVÈNEMENT

Aucun évènement à afficher.

VIDÉOS